Connexion
Les vaccins du chat


 

 

 


Le chat , en particulier le jeune chat, est sensible à des maladies contagieuses qui peuvent l'handicaper toute sa vie ou entrainer sa mort. Il existe des vaccins efficaces administrables dés son plus jeune age.


On peut vacciner son chat contre, le typhus (panleucopénie infectieuse), le coryza, La leucose, la chlamydiose et si nécessaire contre la rage. L'idéal est de pratiquer la première injection vers l 'age de sept à huit semaines avec un rappel au bout d'un mois. pour mainternir l 'immunité un rappel annuel est indispensable .


On a souvent plus tendance à négliger la vaccination des chats que celles des chiens. C'est une erreur . Une vaccination régulière et systématique épargnerait bien des drames.

 

 

 

 

Le Typhus :

 

Le typhus du chat est aussi appelé panleucopénie parcequ 'il provoque une chute des globules blancs et donc une dépression de l 'immunité. Cette maladie se caractérise aussi par une intense prostration avec vomissements  diarrhée et déshydratation .Elle est provoquée  par un parvovirus apparenté au parvovirus de la fameuse "gastro" du chien.  Le parvovirus du chien ne se transmet pas au chat et réciproquement.

 

Toutefois lors de l 'apparition de la "parvo" du chien à la fin des années 70 on a pu , dans l 'attente de la fabrication d'un vaccin spécifique chien, utiliser avec une certaine efficacité le vaccin chat pour prémunir les chiens contre ce redoutable virus.

 

Le typhus du chat est un vice rhédibitoire.

 

Un virus très résistant dans le milieu  extérieur :  

 

Sa forte contagiosité s'explique par sa grande résistance . Il peut rester virulent trois mois dans le milieu extérieur (cages, couvertures , lieu de passage etc. ) et se transmettre non seulement par un contact direct mais aussi par contact indirect  et ce longtemps après le passage ou le séjour de l' animal malade. Vous pouvez même le ramener chez vous sur vos chaussures. Par contre il est tué par l 'eau de javel.

 

Une maladie très souvent mortelle

 

Pendant longtemps le typhus été un fléau chez le chat , jusqu'à ce que l'augmentation de la vaccination limite ses effets. Toutefois il sévit encore là où de nombreux chats peuvent se trouver rassemblés (chatterie , refuges , groupe de chats errants, etc.. Les plus jeunes chats en sont les principales victimes . On estime que les chances de survie sont seulement de 20 à 30% chez les animaux malades agés de moins de six mois et de 60% environ chez les animaux malades agés de plus de un an.

 

La nécessité de vacciner

 

En fait avec l 'age le chat développe un meilleure résistance . On peut considérer, compte tenu de son mode de vie, qu'un chat adulte est un chat vacciné ou un chat qui a su surmonter cette maladie par ses propres moyens.

 

On peut alors se poser la question de savoir si le virus éthologiquement sert à réguler la remarquable prolificité des chats ou si cette prolificité a permis à l'espèce de survivre , en développant un avantage sélectif.

 

Lorsqu 'on adopte un jeune chat il ne faut pas se poser la question de savoir s'il fait partie de ceux qui pourront résister à la maladie . Et  même si on adopte un adulte .  La réponse risque fort d'être tragique.  Il faut le vacciner  et encourager tous les possesseurs de chats à le faire.

(à suivre)

Reproduction interdite sans accord de  l'auteur

 


 


 


 


 

 

 

Emplacement pour vos textes et photos

 

 

 

Actualités
Mon compte
Inscription
Mon compte
Newsletter