Connexion
Lutte contre les rongeurs . N'empoisonnez pas vos animaux !

 


Lutte contre les rongeurs:

N'empoisonnez pas votre chien ou votre chat:

 

Avec la vague de froid actuelle les rongeurs se réfugient dans les maisons. Nous sommes déja en mars et cela coincide avec de nombreuses naissances de rongeurs. Même les chats semblent dépassés. Faites  attention aux produits raticides.

 

Attention aux fausses sécurités

 

Malgré les additifs "amérisants" aucun des ces produits n 'est répulsif à cent pour cent et les chiens les ingèrent dés qu 'ils en trouvent. Il ne suffit pas de les dissimuler dans un coin ou sous une tuile ou une palette dans une grange . Ils arriveront à les dénicher. Le mieux est de les introduire au milieu d'un tuyau de pvc de 100 mm assez long pour que les chiens ne puisse atteindre le produit en secouant le tube avec les pattes. Dans la maison ces produits doivent être strictement innacessibles. On imagine pas tout ce qu'un chien peut faire .. Ne pas  laisser le produit par terre dans une pièce soit disant fermée . Il y aura toujours un moment où, profitant d'un moment d'inattention, le chien se saisira en une fraction de seconde de l 'appât. Idem pour un produit stocké sur une étagère accessible dans un cabane à outil. Un jour ou l'autre vous oublierez de fermer la porte.

 

Les chats ne s'intéressent que très rarement à l'appât lui même(attention cependant au tue-limace ou au ZIP allume feu dont ils raffolent).. Par contre ils mangent les souris et les souris empoisonnées sont plus faciles à attraper. C'est ainsi qu'ils s'intoxiquent.

 

Pas toujours facile à voir

 

Un danger supplémentaire provient du fait que certains poisons mettent un certain temps à développer leur effet , et ce pour ne pas éveiller la méfiance des rongeurs, en particulier des rats , espèce particulièrement intelligente et organisée. Il s' agit des anticoagulants qui peuvent demeurer actifs trois semaines après leur ingestion. Dans ce cas on ne décèle pas tout de suite la prise du toxique par son chat ou son chien. Comme les rats , on ne se méfie pas. C'est pourquoi toute baisse de dynamisme de  l'animal, toute diminution d'appétit , toute paleur des muqueuses (oeil)  toute apparition de saignements, d'hématomes (taches violacées sur la peau) doit attirer l 'attention et une consultation immédiate chez le vétérinaire. Il administrera de la vitamine k1 et sera parfois obligé de réaliser une transfusion sanguine pour maintenir l 'animal en vie. Attention lorsque la dose absorbée est importante la mort peut survenir très rapidement ,  malgré les soins prodigués.

 

De nombreuses sources d'empoisonnement

 

Parmi les raticides on trouve aussi des poisons dits "convulsivants". Lorsqu 'un chat ou un chien en ingérent, ils présentent dans l 'heure ou les deux heures qui suivent , des tremblements ou de violentes convulsions qui peuvent aller jusqu'à la mort par paralysie respiratoire. C'est une urgence immédiate et d'ailleurs les symptômes sont si spectaculaires que personne n'attend pour appeler le vétérinaire.

 

Le pronostic dépend la dose absorbée et la taille de l 'animaI. Il sera maintenu en perfusion et recevra des médicaments anticonvulsivants. Lorsque les convulsions se maintiennent pendant plus  de 48 heures le pronostic est trés sombre.

 

 

D'autres produits peuvent déclencher des convulsions ou des troubles nerveux. La métaldéhyde (antilimace, granulés bleus, allume feu)  est fréquemment la cause d'accidents parceque les chats et les chiens en raffolent et que les additifs soit disant répulsifs sont peu efficaces. Il ne faut surtout pas s'y fier. Certains engrais (organo chlorés ou organophosphorés ) sont aussi source d'intoxication ainsi que de nombreux pesticides.

 

Les toxiques doivent être vraiment inaccessibles aux animaux et aux enfants

 

En résumé il faut être extrêmement prudent avec tous ces produits . Les mettre sous clé, conserver soigneusement le paquet pour pouvoir renseigner le vétérinaire. Il ne faut pas hésiter à prévenir ses voisins lorsqu'on est obligé d'en utiliser. Lorsqu'on surprend son animal à avaler un toxique, il faut

l 'amener d'urgence chez le vétérinaire qui pourra le faire vomir et administrer un antidote s'il y a lieu.

 

Un conseil important: appelez le vétérinaire avant de partir . Ces quelques secondes  feront gagner un temps précieux pour préparer votre arrivée et  vous éviteront souvent d'attendre la nuit ou le weekend devant une porte fermée. Tous les vétérinaires n 'habitent pas sur place. De plus lors de ce bref appel il vous sera rappelé d'apporter avec vous l 'emballage , chose que l 'on oublie toujours dans l 'affolement .

 

N'oubliez pas , lorsqu 'il s'agit d'avaler un toxique les chiens, en particulier, débordent de ressources et d'imagination. Quelque secondes suffisent. Les propriétaires sont généralement persuadés que leur animal n'a pas pu avoir accés au poison , et pourtant il faut bien qu'ils se rendent à l'évidence.

 

Et dîtes vous bien que le problème est le même avec de jeunes enfants!

 

Reproduction interdite sans l 'accord de l 'auteur

 

 


 

 

 

Actualités
Mon compte
Inscription
Mon compte
Newsletter